Aujourd’hui, la commercialisation du cannabis reste une discussion très controversée, que ce soit au niveau national ou international. Largement utilisé durant les siècles antérieurs, il a été apprécié pour sa fibre, mais également ses diverses vertus médicinales. Certaines variétés, ayant des effets très psychoactifs, ont conduit à la restriction, voire l’interdiction, de la plante sur le marché légal. Néanmoins, certains composants de la plante, notamment la CBD, ont permis de retenir son utilité et, donc, la commercialisation limitée de produits et de ses dérivées dans certaines zones, comme l’Europe. Depuis peu, des lois et des réglementations ont été mises en place pour cela. Le chanvre revient, donc, petit à petit sur le marché légal, mais ce n’est pas tout le monde qui peut en vendre, et cela, même pour de la CBD.

La CBD sur le marché légal

Dans le chanvre, il existe différentes molécules dites cannabinoïdes. Parmi eux se trouvent la CBD et le THC. Si la première est appréciée pour traiter certains malaises et des cellules cancéreuses, la seconde est le composant responsable des effets « planants » ressentis en consommant le cannabis. A cause de cela, la vente de chanvre est gérée et réglementée en contrôlant le taux de delta 9 dans les produits. Pour l’Europe, par exemple, il est libre dans certains pays de vendre et d’acheter du CBD cannabis tant que le taux de tétrahydrocannabinol est prouvé inférieur à 0,2%. Cela dit, cette loi ne laisse libre la circulation du produit que pour des raisons industrielles (textiles et cosmétiques). Ainsi, la liste exhaustive de 1990, en France, procure les variétés autorisées à circuler qui sont au nombre de 22. Sinon, les quelques pays où la vente de cannabis est légale sont les suivants :

  • Belgique (THC<0.2%)
  • Canada
  • Liban (pour but médical)
  • Nouvelle-Zélande (usage médical)
  • Pays-Bas (5 grammes/personne)
  • Royaume-Uni (usage médical)
  • Suisse (usage médical)
  • Uruguay

Pour la France, seules les graines et les fibres sont autorisées, tandis que la fleur est interdite, et tout cela sous la condition THC<0,2%. En tout, tant que la vente ne touche pas le delta-9 considéré comme produit stupéfiant, le commerce reste légal aux yeux de la loi française.

Les vendeurs de CBD et les vendeurs légaux

Sachez que le cannabidiol, malgré qu’il puisse avoir un effet apaisant sur le métabolisme humain, ne crée pas de dépendance et, ainsi, n’entre pas dans la liste des produits stupéfiants interdits par la loi. De plus, aux dernières nouvelles, cette molécule peut être capable de contrer, voire de guérir le cancer du sein qui s’est propagé. Plusieurs vertus médicinales ont également été enregistrées sous diverses expériences, laissant ainsi au cannabis riche en CBD une petite place libre sur le marché. Prenant tout cela en compte, quelques boutiques ont vu le jour pour saisir cette « aubaine ». Ces dernières vendent exclusivement des feuilles et des huiles riches en cannabidiol et faibles ou même « ne contenant pas » de THC. Ces shops proposent également des fleurs de CBD cannabis, qu’ils prennent soin de cultiver eux-mêmes dans certains cas. Grâce à cela, ils peuvent contrôler la teneur en produits stupéfiants de leurs produits. Ce genre de vendeur est donc parmi ceux qui sont autorisés par la législation nationale.

D’un autre côté, certaines pharmacies sont actuellement autorisées à commercialiser le phytocannabinoïde bicyclique qu’est la CBD. En effet, certains médicaments autorisés contiennent ce composant, notamment le Sativex et l’Epidolex. Le premier est prescrit sur ordonnance pour la sclérose en plaques, tandis que le second est une suspension buvable prescrite pour les épilepsies infantiles. Sinon, comme les magasins commercialisant la CBD, certaines pharmacies proposent également des concentrées d’huile de cannabidiol. La seule restriction sur ce genre de produit est qu’il faut que le flacon contienne cette mention « Ne pas consommer ». Connaissant que ce composant peut être capable de traiter certaines maladies comme les rhumatismes, les diabètes et les troubles du sommeil, il y a une certaine approbation venant des clients envers sa commercialisation.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *